Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    N馗rologie    Publicit
NEWS
Comment

Accueil
News
Education
Article
Education

D段mportantes recommandations pour doter la CEDEAO d置n cadre harmonieux pour la reconnaissance des Certificats

Publi le vendredi 21 decembre 2018  |  CEDEAO
Ouverture
ゥ aLome.com par Edem Gadegbeku & Jacques Tchakou
Ouverture du 1er Sommet conjoint CEDEAO-CEEAC sur les d馭is s馗uritaires communs
Lom, le 30 juillet 2018. Grande tente de l`ォAddress Htel 02 F騅rierサ. L`ouverture du 1er Sommet conjoint CEDEAO-CEEAC sur les d馭is s馗uritaires communs a 騁 meubl馥 par de vibrants plaidoyers des Pr駸idents Faure Gnassingb et Ali Bongo Ondimba appelant la mutualisation des moyens financiers, techniques et des ressources humaines.
Comment




Lom, le 20 d馗embre 2018. La r騏nion d'experts et des recteurs et des pr駸idents des universit駸 sur la reconnaissance et l'駲uivalence des certificats au sein de la Communaut 馗onomique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) s'est achev馥, le mercredi 19 d馗embre 2018, Lom, au Togo, sur des recommandations formul馥s aussi bien l弾ndroit de la Commission, du Parlement et des Etats membres de l弛rganisation r馮ionale que des partenaires strat馮iques.

A la Commission, il a 騁 demand de promouvoir l'internationalisation de l'馘ucation dans l弾space Cedeao afin d誕m駘iorer la comp騁itivit et le classement global des universit駸.

Recommandation lui est 馮alement faite d誕cc駘駻er le d駑arrage et la durabilit de la mise en 忖vre de la reconnaissance et de l'駲uivalence des certificats en Afrique de l丹uest.

La Commission devra, par ailleurs, tirer le meilleur parti des structures existantes au sein de la Communaut ouest-africaine, notamment le Conseil africain et malgache pour l'enseignement sup駻ieur (CAMES) et des agences nationales, y compris mais sans se limiter, certaines se trouvant au Nigeria, au Ghana et au S駭馮al.

Il a aussi 騁 pr馗onis qu弾lle acc駘鑽e la cr饌tion d置ne Agence r馮ionale d誕ssurance qualit et d誕ccr馘itation charg馥 de coordonner les questions d帝valuation des certificats ainsi que d誕ccr馘itation des 騁ablissements et des programmes universitaires dans l弾space communautaire.

Les participants ont, en outre, sugg駻 que la Commission mette disposition des ressources humaine et financi鑽e pour la mise en 忖vre de la feuille de route de la Cedeao pour la reconnaissance et l'駲uivalence des certificats en Afrique de l丹uest.

S誕gissant du parlement de la Cedeao, il lui a 騁 demand d弾ncourager les Etats membres ratifier les conventions d'Addis et de la Cedeao sur la reconnaissance et l'駲uivalence des certificats.

Concernant les Etats membres de la Cedeao, ils sont appel駸 cr馥r une Agence nationale pour l'assurance qualit et l'accr馘itation, afin de garantir la mise en 忖vre effective de toutes les questions relatives la reconnaissance et l'駲uivalence des certificats.

Pour ce qui est des Etats membres qui ne l'ont pas encore fait, il leur a 騁 demand de ratifier les instruments pertinents pour la reconnaissance et l'駲uivalence des certificats, notamment les conventions d'Addis et de la Cedeao.

Les participants ont aussi exhort les Etats membres faire l弾ffort de publier r馮uli鑽ement la liste de leurs 騁ablissements d'enseignement sup駻ieur accr馘it駸, d馗lass駸 et non accr馘it駸.

Les Etats membres sont 馮alement invit駸 prot馮er les structures d'assurance qualit et d'accr馘itation concern馥s contre toute ing駻ence indue, et octroyer des fonds aux agences nationales et aux autres structures connexes pour qu弾lles s誕cquittent de leurs t稍hes de collecte, d誕nalyse et de cat馮orisation d段nformations pertinentes.

Quant aux partenaires strat馮iques, ils devront plaider en faveur d'une mise en 忖vre effective des instruments pertinents pour la reconnaissance et l'駲uivalence des certificats dans l弾space communautaire d置ne part, et octroyer des fonds pour la mise en application de la feuille de route de la Cedeao pour la reconnaissance et l'駲uivalence des certificats, d誕utre part.

A l段ssue de la rencontre, le pr駸ident de la Commission nationale de reconnaissance des qualifications du Togo, Prof Koffi Jondo, a, au nom du ministre togolais de l脱nseignement sup駻ieur et de la Recherche, f駘icit les participants pour la qualit de leurs pr駸entations et discussions, tout comme pour la pertinence de leurs recommandations.

Pour sa part, le commissaire de l脱ducation, de la Science et de la Culture de la Commission de la Cedeao, repr駸ent par le directeur de l脱ducation, Prof Abdoulaye Issaka Maga, s弾st dit convaincu que les Etats membres de la cedeao ne pourront se d騅elopper de fa輟n isol馥 sur le plan acad駑ique.

ォSeuls les programmes f馘駻ateurs et int馮rateurs pourront assurer le d騅eloppement de la Cedeao. Nous devons continuer f馘駻er nos intelligences, l稍her du lest chaque fois qu段i y a lieu de le faire ; de ne pas voir simplement des blocs qui existent, mais de voir plutt un seul bloc qui est celui de l但frique de l丹uest. Et sachez qu誕u-del de l但frique de l丹uest, nous irons vers une harmonisation aux niveaux continental et mondialサ, a-t-il dit.
Commentaires