Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    N馗rologie    Publicit
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Togo/L段mpossible refoulement permanent d置n peuple sur ses droits

Publi le mercredi 26 decembre 2018  |  L'Alternative
A
ゥ aLome.com par Edem GADEGBEKU & J. TCHAKOU
A l誕ppel du Front citoyen ォTogo Deboutサ, des Lom馥ns ont battu le pav pour exiger la lib駻ation des d騁enus politiques du pays A
Lom, le 03 novembre 2018. A l誕ppel du front citoyen ォTogo Deboutサ, des Lom馥ns ont battu le pav pour exiger la lib駻ation des d騁enus politiques au Togo. Ces Togolais ont aussi manifest pour exiger la mise en 忖vre des r馭ormes constitutionnelles, institutionnelles et 駘ectorales avant la tenue des prochaines l馮islatives. A tous les responsables politiques du Togo, le front citoyen exprime sa volont de voir en l誕nn馥 nouvelle 2019, l誕nn馥 d置n nouveau d駱art. Dans une d馗laration lue l段ssue de la marche, un message fort est adress la CEDEAO:ォA l檀eure actuelle o les peuples aspirent partout plus de libert, notre espace ne peut plus 黎re celui o les gouvernants ne tiennent pas compte des aspirations des peuples. Le temps de la CEDEAO, syndicats des chefs d脱tat, doit imp駻ativement finirサ. Cette manifestation de la Soci騁 civile a re輹 l誕dh駸ion et le soutien de la Coalition des 14. L誕mbiance de la marche a 騁 entretenue par plusieurs artistes engag駸.
Comment


ォL誕utorit ne voit point les personnes, elle ne voit que les choses, leur poids, leurs cons駲uencesサ. Dans le M駑orial de Sainte- H駘鈩e, Las Casas cite NAPOLEON 1er pour montrer l弾nti鑽et de la projection des gouvernants, la largesse de leur esprit d馭endre l段nt駻黎 g駭駻al et non partisan, la responsabilit totale dans le choix de leurs actes sans aucune consid駻ation particuli鑽e de protection d置n tiers ou d置n groupe d段ndividus. Le sens du service public, c弾st le bonheur du plus grand nombre.


Toute vision sectaire de la gouvernance qui se permet de rel馮uer les aspirations l馮itimes et populaires, sous des pr騁extes fallacieux, la p駻iph駻ie des urgences est un investissement creux qui produit des frustr駸, des d馗lass駸, massivement, qui menacent inexorablement la paix civile, le vivre-ensemble et la concorde nationale.

Le comble des errements de la gouvernance, c弾st de compter sur la puissance des appareils de r駱ression pour contenir les flots de m馗ontentement et de l誕dversit qu誕limente une 騁hique politique tondue de provocation. Vouloir emp鹹her les citoyens de r馗lamer leurs droits, de se m麝er de ce qui les regarde est une perversit conceptuelle qui, en politique, ne fait jamais long feu. Les peuples ne sont pas faits pour abdiquer leur libert, renoncer leurs droits et se complaire dans le mis駻abilisme eux impos. Ils ont la capacit du jugement pour appr馗ier le malheur dans lequel on les confine pour abuser d弾ux.

Leurs soupirs et leurs larmes longtemps contenus derri鑽e le masque du visage empoisonnent leurs c忖rs et se transforment en des chagrins d段nspirations imparables pour leur lib駻ation. Le fanatisme patriotique ne se contient nulle part avec la puissance d駻isoire de la r駱ression. Les peuples condamn駸 l弾xploit s誕ssument proprement dans le combat jusqu亭 la victoire. Le r馮ime togolais se perd dans ses pu駻ilit駸 conceptuelles vouloir jouer au plus malin en repoussant les Togolais sur leurs droits. Les r馗lamations populaires d置ne alternance d駑ocratique participent du projet existentiel de notre peuple qui ne peut 黎re ajourn par caprice ou par diversion sans flamber le feu de l誕dversit.

La temporalit de notre 騅olution et l檀istoricit de notre itin駻aire ne peuvent plus supporter le d駭i, les ruses et les parjures. L弾nvironnement r馮ional et les textes communautaires r饌lisent un embotement visible avec les aspirations qui sont les ntres. La psychologie sociale ne se passe plus de l段d馥 d誕lternance. Elle entretient un engagement citoyen, moral et 騁hique dans l停me de chaque individu que les faux monnayeurs de la d駑ocratie ne peuvent d騁ourner. Il faut 黎re sourd et aveugle pour ne pas voir les ronronnements des pav駸 de nos villes jusqu誕ux confins de la diaspora sur la soif d置ne alternance politique.

Comment une minorit peut-elle s段nvestir encore dans le d駭i et le faux pour une rapine 駘ectorale avec de pauvres candidats de son propre choix pour esp駻er r騏ssir une telle man忖vre sordide d誕pparence d駑ocratique?

Les signes avant-coureurs d置ne organisation unilat駻ale des 駘ections pour une caution de fait un clan, un champion des coups de force ne sont-ils pas trop parlants pour une nouvelle implosion du vivre ensemble ?

1) Psychanalyse d置ne consciente collective

Pour comprendre l段ntransigeance cath馘rale des Togolais, le rebond patriotique pour une justice 駘ectorale, une d駑ocratie apais馥 et une alternance pacifique qui ouvre ce pays au champ de la modernisation comme tous les pays de l弾space CEDEAO, il faut une petite dose psychanalytique et psychosociologique.

Les r馗lamations populaires pour l誕lternance politique datent de vingt-huit ans avec des heurts, des crimes sans nom, des espoirs engloutis dans des crimes de masse jusqu誕u consensus national sanctionn par un texte apparemment de port馥 historique jamais mis en 忖vre : les r馭ormes de l但ccord Politique Global (APG).

D置n autre ct, tous les pays qui ont commenc bien plus tard le combat d駑ocratique pour des 駘ections transparentes, incontestables ne sont plus sur le quai de la contestation d置n pouvoir autocratique.
Le droit la jouissance d駑ocratique avec des 駘ections propres devient une exigence publique, un devoir civique, un engagement moral auxquels les populations ne sont nullement pr黎s renoncer quelles que soient les barri鑽es 駘ev馥s pour les 駘oigner de ce but.

Un peuple frustr, r駱rim longtemps n誕 humainement plus la force d段nhibition de ses d駸irs, de ses volont駸. Il en est de m麥e chez l段ndividu qui, face la censure, aux contraintes sociales, refoulent ses envies, ses pulsions, ses instincts, ses d駸irs. Le lapsus, les actes manqu駸 et les r黐es sont l弾xpression des d駸irs non-assouvis. Ce qui signifie que la censure ne peut 騁ernellement priver l段ndividu de ses jouissances. Le malaise social aujourd檀ui sur la question de l誕lternance au Togo trouve son fondement dans Malaise dans la Civilisation de Sigmund FREUD.

Les Togolais sont gravement malades d置ne alternance politique dans leur pays que l誕utorit ne peut se mettre contourner cet imp駻atif social, politique sans d馗lencher la rage populaire ou allumer le crat鑽e de l誕dversit. La provocation du r馮ime togolais est de passer n段mporte quel prix de toute la dimension du besoin populaire et de refuser l誕lternance. ォL弛dieux de la mauvaise foi, c弾st qu弾lle finit par donner mauvaise conscience サ, nous apprend Jean ROSTAND sur le Carnet d置n biologiste. Comment peut-on savoir qu弛n joue la provocation pour abattre de sang-froid des citoyens qui tiennent leurs droits, leur libert, au sens de la R駱ublique ?

Dans tous les cas, ils ne reculeront pas sur leurs droits, leurs d駸irs, leurs r馗lamations. Le r馮ime togolais ne peut pas imposer aux citoyens ce qui est au-del des capacit駸 humaines. Il peut tout au plus continuer jouer l誕utruche, 駘ire sa r駸idence du d駭i, s帝clater dans la r駱ression barbare, il ne changera surtout pas l停me d置n peuple assoiff de justice, de libert, d置n nouvel horizon politique aux normes de respect de la personne humaine et des valeurs.

La Conf駻ence des Ev麭ues du Togo, l脱glise protestante 騅ang駘ique presbyt駻ienne, les cadres musulmans du Togo, le Conseil des musulmans, l脱sp駻ance pour le Togo, Togo-Debout et nombre de parlementaires de la CEDEAO ont parfaitement compris le point de non-retour d置n bouillonnement d駑ocratique et populaire qu置n clan tente d段gnorer. Si ce peuple ne trouve pas les moyens d置n exutoire politique de sa puissance d弾xpression, de son inspiration, il en cr馥ra certainement un dont personne ne connat le prix.

Aucun peuple ne passe deux g駭駻ations pleurnicher sur le sort qui lui est fait en s誕ccommodant aux barri鑽es, aux interdits, aux brimades. Cinquante ans de r鑒ne sanglant, de p鑽e en fils est une aberration politique que peu de Togolais souhaitent vivre. La responsabilit 馗late d駛 dans l停me de notre peuple pour sortir du confinement dynastique d置ne rare tyrannie. N誕yons pas la faiblesse de croire que les tyrans sont forts. Ils vivent de graves amertumes secr鑼es d鑚 que notre solidarit est irr馘uctible face leurs menaces, leurs interdits insens駸. Dans Lettres un ami allemand l帝poque hitl駻ienne, Albert CAMUS a tout fait raison de dire : ォ Qu弾st-ce que l檀omme ? Il est cette force qui finit toujours par balancer les tyrans et les dieux サ.

2) Le gain de la r駸istance

Les peuples qui avancent sont ceux qui ne renoncent point leur libert, leurs droits, leur existence, leur avenir. Quand ils construisent fermement leurs r黐es dans la solidarit 騁anche, leur marche glorieuse les m鈩e au bonheur horizontal. Le socle de leur 騅olution, c弾st la justice. Le combat est l誕rme de la r饌lisation des hommes et des peuples. Toutes les identit駸 se b穰issent et s帝crivent l弾ncre de la lutte pour int馮rer des valeurs.

L停me d置n peuple a un itin駻aire, un r馭駻entiel, une historicit. L凋uvre du temps rassemble les Togolais massivement autour de la justice, de l帝quit et la libert pour construire une soci騁 馮alitaire en droit et en devoir. Cet id饌l ne peut supporter les falsifications de la v駻it. Il n馳 a pas de simagr馥s politiques qui puissent cacher l弛ption populaire, la d騁ourner ou la m駱riser. Ceux qui se piquent d誕gitation vouloir tromper les Togolais sur les imp駻atifs qu値l faut d馭endre se trompent sur la clart de l弾sprit qui habite ce peuple et l停me de grandeur qui sous-tend sa vision, son engagement.

Les farceurs ont quelques petitesses croire qu段l suffit des coups de feu pour faire reculer les Togolais sur leurs droits et que les crimes de sang inhibent leur volont, leurs objectifs. Tous les hommes sont n駸 pour la libert. Aucun gouvernant ne peut occulter cette r饌lit existentielle et avoir une main libre dans la conduite des affaires publiques. L帝vidence ne se d駑ent que chez les plaisantins et les farceurs qui se font toujours surprendre par ceux qu段ls m駱risent. C弾st pourquoi dans les Consid駻ations sur la France, Joseph de MAISTRE souligne : ォC弾st l段magination qui perd les bataillesサ.

M麥e la France sous l弛ccupation n誕 jamais perdu l弾spoir d置n rebond patriotique et du fanatisme civique. Le Togo, notre pays, ne peut jamais se complaire dans ce confinement dynastique, abdiquer la lutte et se r駸igner sous le feu des coups de force 駘ectoraux. Faure et sa bande se trompent lourdement sur les inspirations infaillibles de ceux qui n弛nt plus rien perdre par dignit et par devoir moral. L檀istoire nous parle abondamment et avec insistance. Elle a un langage universel. Ce qui d駱end des peuples pour tracer les sillons de l誕venir s誕ssume enti鑽ement et parfois dans un fanatisme si contagieux et si inesp駻.

Nous n誕vons pas la faiblesse d弾sprit de penser que la d駘inquance 駘ectorale triomphera de nouveau au Togo, quand toutes les n馮ociations, tous les accords, les recommandations, les supplications et les appels sont bott駸 en touche par les grands illusionnistes de la Volont de puissance une 駱oque autre en ses v駻it駸, en ses mutations.

Porter pleine gueule des absurdit駸 駘ectorales pour refuser l誕lternance politique, agir dans un fr騁illement meurtrier pour abuser des peuples ne marchent plus. La peur retombe sur les assassins, quand la R駱ublique l置nisson transcende les affres de la peur. Les tyrans sont fous de leurs chim鑽es et perdent de vue que la n馗essit d置ne d馭ense de la libert peut leur 馗happer si les citoyens refusent de se r駸igner la trag馘ie orchestr馥 contre eux.

La libert est la chose la plus belle que souffle ind駭iablement au peuple la folie, mais qui s帝crit par la raison et la fermet de l弾ngagement populaire. Le Togo est face son destin, l檀istoire que porte la couronne de la libert. On ne demande pas un peuple de s誕li駭er dans l弾sclavage, de renoncer ses droits, de fermer les yeux sur la marche du monde, de rester coi devant le m駱ris et les brimades, de surseoir aux valeurs auxquelles il croit, de se laisser mener par une minorit.

Les Sud-Africains ne l弛nt jamais accept et les Togolais sous la r駱ression f駻oce ont le front haut parce qu段ls sont condamn駸 assumer l弾ffort du changement in駘uctable, l誕lternance d駑ocratique dont ils sont sauvagement priv駸 depuis cinquante ans.
Commentaires