Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Togo-PétroleGate : Nathaniel Olympio parle d’une « guerre froide » au sein du gouvernement

Publié le lundi 29 mars 2021  |  icilome
Le
© aLome.com par Edem Gadegbeku & Jacques Tchakou
Le Parti des Togolais ne compte pas se présenter aux locales 2019 au Togo
Lomé, le 15 mai 2019. Ablogamé. Conférence de presse du Parti des Togolais. La formation dirigée par N. Olympio ne compte pas se présenter aux locales 2019 au Togo. Elle dénonce la non-fiabilité de l`actuel fichier électoral togolais. Par ailleurs, ce parti se dit insatisfait des réformes opérées le 08 mai dernier par le Parlement togolais. N. Olympio du PT.
Comment


Intervenant récemment sur les ondes d’une radio de la place, Christian Trimua a déclaré à qui veut de l’entendre que le rapport d’audit produit par l’Inspection Générale des Finances dans le cadre de l’affaire « Pétrolegate » n’est pas « fiable ».

« Ce rapport qui est brandi comme preuve n’est pas fiable », a débité Christian Trimua. Cette sortie du ministre en charge des Droits de l’Homme a surpris plus d’un, quand on sait que ledit rapport a été produit par des experts, pas des moindres, mais des hauts cadre d’Inspection Générale des Finances.

Le rapport confirme bien un détournement de fonds de plusieurs centaines de milliards de francs CFA sur la commande des produits pétroliers au Togo, tel que révélé par le Journal L’Alternative du confrère Ferdinand Ayité, d’ailleurs très injustement condamné dans cette affaire par la justice togolaise.

Sur sa page Facebook, Nathaniel Olympio a réagi par rapport à cette déclaration du ministre Trimua. « Le ministre des Droits de l’Homme vient mettre en doute la compétence et l’éthique de ces hauts cadres de l’Inspection Générale des Finances en déclarant que : ce rapport qui est brandi comme preuve n’est pas fiable. La justice va-t-elle condamner de la manière les cadres qui ont produit ce rapport ? Le ministre des Finances va-t-il abandonner ses cadres publiquement cloués au pilori par son collègue ? Aura-t-il le courage de laver l’affront fait à ses collaborateurs et à son autorité ? La guerre des ministres est-elle ouverte ? », s’interroge le président du Parti des Togolais.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires