Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Togo/Insécurité urbaine : Enclenchement d’un nouveau cycle de braquages meurtriers à Lomé?

Publié le jeudi 30 septembre 2021  |  aLome.com
AK47
© Autre presse
AK47
Arme à feu
Comment



Malgré les multiples opérations conjointes (des Forces de Sécurité et de Défense) et inopinées de dissuasion et de prévention d’actes découlant de l’extrémisme violent et de relents terroristes dans plusieurs localités du Togo depuis près de deux ans, plusieurs criminels sont toujours tapis dans l’ombre. Ce 30 septembre, certains de ces criminels ont encore pris pour cible un honnête citoyen en début d’après-midi, non loin de l’entrée de la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale), de l’avis de plusieurs témoins.

La série des braquages meurtriers avait cessé depuis plusieurs mois à l’intérieur de la ville de Lomé. Même si, à la mi-août 2021, deux violents vols ont été signalés dans deux différents quartiers de Lomé.
La maneouvre du braquage de ce 30 septembre a ôté la vie à la victime attaquée. Les témoins rapportent une approche criminelle classique dans la vie urbaine : une discrète et soigneuse filature de la victime et son attaque à un moment décisif avec une soudaine violence pour lui soustraire un bien de valeur transporté. Dans le cas d’espèce, des témoins évoquent une somme d’argent arrachée par deux braqueurs.

Ce nouveau braquage relance les interrogations sur la facilité du mode opératoire de ces criminels dans une ville qui s’est certes agrandie ces 30 dernières années, mais offrant un environnement routier propice à des réponses proactives de la Gendarmerie ou de la Police devant de tels actes, contrairement à d’autres capitales d’Etats voisins du Togo.

Violences urbaines et braquages au Togo

Les braquages urbains ont pris une dimension singulière ces sept dernières années à partir de la retentissante opération de septembre 2014 à l’aérogare de Lomé. Elle avait été précédée elle-même quelques mois plus tôt d’une série d’autres vols à mains armées comme celui ayant arraché la vie au Consul du Liban au Bénin à Avépozo, le cas de l’établissement ‘Fontana au Grand Marché’ ou encore un autre important braquage sur le tronçon Atakpamé-Notsé.
Cette série de violences criminelles à partir de la fin 2014 au Togo connaîtra un nouveau pic durant la période 2017-2019 : une kyrielle de vols violents et parfois meurtriers qui avaient habituellement de similaires modes opératoires, d’un lieu à un autre. Essentiellement dans la capitale et surtout en pleine journée.
Les Forces de Sécurité et de Défense n’ont de cesse de souligner qu’elles poursuivent les enquêtes autour de toutes ces infractions et «continuent de solliciter la collaboration des populations togolaises pour remonter tout fait et geste suspects d’un potentiel violateur de la loi».

Akoyi A.
Commentaires