Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Femmes    Pratique    Le Togo    Publicité
class=logo ACTUALITÉS PHOTOS
Comment

Accueil
News
Photos
Économie
Photo


 Dans le dossier



Comment


 Dans la presse écrite

Économie

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Publié le 2 mai 2018 | aLome.com |  Photographe : Edem Gadegbeku et Jacques Tchakou | Photo N˚72571


Photo précédente  Photo suivante


Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé.



 Qui est sur la photo ?


 Autres photos
57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. B. Mamman IFO, Président de la BIDC..

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

57è Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO: financement approuvé de 3 grands projets du secteur privé du Ghana, Niger et du Nigeria
Lomé, le 26 avril 2018. Salle ELEGBEDE, siège de la BIDC. 57ème Réunion du Conseil d`administration du bras financier de la CEDEAO. Les administrateurs de la BIDC ont examiné les actions menées par cette Banque en vue de prendre des orientations nouvelles pour plus d`efficacité. Les travaux se sont déroulés sous la direction du Président de la BIDC, Bashir Mamman IFO, entouré de ses vice-présidents dont Abdoulaye FALL (Chargé des opérations), et d’autres membres du Conseil d`administration venus des 15 pays membres de la CEDEAO. A l’issue de cette rencontre statutaire, il a été approuvé le financement de 3 grands projets du secteur privé de 3 pays membres, notamment le Ghana, le Niger et le Nigeria. La BIDC a renforcé ses fonds propres depuis octobres 2011, en portant son capital à environ 1,5 milliards de dollars US, détenu à 70% par ses membres ouest-africains. Elle a pour mission d’aider à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté, en accompagnant les projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et les projets de développement dans les secteurs public et privé. .

Voir la photo

Gomme arabique
.

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL)..

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG..

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). G. MEBA.

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). G. MEBA.

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo

Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique) autour du thème «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation»
Lomé, le 10 avril 2018. Salle de Conférence de la CCIT. Conférence de presse de l’ATLOG (Association togolaise pour la logistique). Les responsables de l`ATLOG, en collaboration avec ceux de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ont échangé avec les hommes de médias, en présence de Germain E. MEBA, président de la CCIT. Il s’agissait pour l`ATLOG de faire connaître le métier de logisticien qui semble nouveau dans notre pays et aussi de dévoiler les actions et agenda de l’association qui a vu le jour en décembre 2015. Elle s’est donnée pour objectif de servir de plate-forme d’échanges pour l’épanouissement socio-économique des professionnels de la logistique. En termes de défis, elle envisage de créer une synergie d’actions en termes d’assistance spécialisée à l’endroit des entreprises, des écoles de formation et l’Etat dans le cadre du développement du pays. Le choix du thème de la rencontre est d’ailleurs évocateur : «Importance de la logistique dans le développement socio-économique sous-régional à l’ère de la mondialisation». Ce fut l’occasion pour Dominique NYAZOZO, président de l’ATLOG d’annoncer la tenue prochaine, avant la fin de cette année, des 1ères Journées Nationales de la Logistique (JNL). .

Voir la photo