Accueil    Sports    Business Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Femmes    Pratique    Le Togo    Publicité
alome.com DOSSIERS
Comment faire de la publicité sur aLome.com?

Accueil
News
Dossiers
Dossier

Santé 2018

 Albums photos



 Dernières photos

Des agents de la santé membres du SYNPHOT, section CHU SO, se sont retrouvés en AG devant la direction dudit Centre
Lomé, le 10 août 2018. Centre hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio. Assemblée générale du SYNPHOT, section CHU Sylvanus Olympio. Des agents de la santé membres du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) section CHU SO se sont retrouvés en Assemblée générale devant la direction dudit centre pour exiger entre autres le paiement de trois mois d’arriérés de primes de garde, la cessation de prélèvements de précompte de grève. Ces agents s’étonnent que ce soit seulement les agents du CHU SO qui subissent ces précomptes de grève..

Voir la photo Des agents de la santé membres du SYNPHOT, section CHU SO, se sont retrouvés en AG devant la direction dudit Centre
Lomé, le 10 août 2018. Centre hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio. Assemblée générale du SYNPHOT, section CHU Sylvanus Olympio. Des agents de la santé membres du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) section CHU SO se sont retrouvés en Assemblée générale devant la direction dudit centre pour exiger entre autres le paiement de trois mois d’arriérés de primes de garde, la cessation de prélèvements de précompte de grève. Ces agents s’étonnent que ce soit seulement les agents du CHU SO qui subissent ces précomptes de grève..

Voir la photo Des agents de la santé membres du SYNPHOT, section CHU SO, se sont retrouvés en AG devant la direction dudit Centre
Lomé, le 10 août 2018. Centre hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio. Assemblée générale du SYNPHOT, section CHU Sylvanus Olympio. Des agents de la santé membres du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) section CHU SO se sont retrouvés en Assemblée générale devant la direction dudit centre pour exiger entre autres le paiement de trois mois d’arriérés de primes de garde, la cessation de prélèvements de précompte de grève. Ces agents s’étonnent que ce soit seulement les agents du CHU SO qui subissent ces précomptes de grève..

Voir la photo Des agents de la santé membres du SYNPHOT, section CHU SO, se sont retrouvés en AG devant la direction dudit Centre
Lomé, le 10 août 2018. Centre hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio. Assemblée générale du SYNPHOT, section CHU Sylvanus Olympio. Des agents de la santé membres du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) section CHU SO se sont retrouvés en Assemblée générale devant la direction dudit centre pour exiger entre autres le paiement de trois mois d’arriérés de primes de garde, la cessation de prélèvements de précompte de grève. Ces agents s’étonnent que ce soit seulement les agents du CHU SO qui subissent ces précomptes de grève..

Voir la photo
Des agents de la santé membres du SYNPHOT, section CHU SO, se sont retrouvés en AG devant la direction dudit Centre
Lomé, le 10 août 2018. Centre hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio. Assemblée générale du SYNPHOT, section CHU Sylvanus Olympio. Des agents de la santé membres du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) section CHU SO se sont retrouvés en Assemblée générale devant la direction dudit centre pour exiger entre autres le paiement de trois mois d’arriérés de primes de garde, la cessation de prélèvements de précompte de grève. Ces agents s’étonnent que ce soit seulement les agents du CHU SO qui subissent ces précomptes de grève..

Voir la photo
Des agents de la santé membres du SYNPHOT, section CHU SO, se sont retrouvés en AG devant la direction dudit Centre
Lomé, le 10 août 2018. Centre hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio. Assemblée générale du SYNPHOT, section CHU Sylvanus Olympio. Des agents de la santé membres du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) section CHU SO se sont retrouvés en Assemblée générale devant la direction dudit centre pour exiger entre autres le paiement de trois mois d’arriérés de primes de garde, la cessation de prélèvements de précompte de grève. Ces agents s’étonnent que ce soit seulement les agents du CHU SO qui subissent ces précomptes de grève..

Voir la photo
Des agents de la santé membres du SYNPHOT, section CHU SO, se sont retrouvés en AG devant la direction dudit Centre
Lomé, le 10 août 2018. Centre hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio. Assemblée générale du SYNPHOT, section CHU Sylvanus Olympio. Des agents de la santé membres du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) section CHU SO se sont retrouvés en Assemblée générale devant la direction dudit centre pour exiger entre autres le paiement de trois mois d’arriérés de primes de garde, la cessation de prélèvements de précompte de grève. Ces agents s’étonnent que ce soit seulement les agents du CHU SO qui subissent ces précomptes de grève..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo)
Lomé, du 04 au 08 juillet 2018. Terrain de foot de Totsi. Activités meublant la 2è édition du MABEST (Marché du bien-être et de la santé au Togo). "Sois le premier acteur de ta santé": ce fut autour de ce thème qu`ont été déclinés communications publiques, expositions et dégustations d`aliments santé, consultations nutritionnelles et diététiques, dépistages (hypertension, diabète, surpoids et obésité) dans le cadre du MABEST 2018 organisé par le journal thématique SANTE-EDUCATION..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO. Grace Kudzu, présidente de l’association "Drépanos Solidaires"..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO. Grace Kudzu, présidente de l’association "Drépanos Solidaires"..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO. Wembo Halatoko (chef du laboratoire biochimie à l’INH). .

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Institut National d’Hygiène: test gratuit de l’électrophorèse de l’hémoglobine au profit des jeunes de 15 à 30 ans, à la faveur des 50 ans de cet Institut
Lomé, le 14 juin 2018. Institut National d’Hygiène. Journées portes ouvertes à l’INH, à l’occasion des 50 ans d’existence de cet Institut. L’une des activités phares de ces JPO consiste à dépister gratuitement les jeunes de 15 à 30 ans en matière de drépanocytose. Cette campagne a pour but de permettre à ces jeunes de connaître leur statut hémoglobinique. Si jusqu’à nos jours, il n’existe pas encore un traitement adéquat contre ce mal, il est quand même possible aux drépanocytaires togolais de se faire suivre dans deux Centres, à savoir le CHU campus et le CHU Sylvanus OLYMPIO..

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes..

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. Pr Vincent Palokinam PITCHE, Coordonnateur National du SP/CNLS-IST..

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. D. Gilmour.

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest
Lomé, le 24 mai 2018. Hôtel 02 février. Lancement officiel du projet régional EAWA (Ending AIDS in West Africa) pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest. EAWA a été officiellement lancé par la Directrice de cabinet du Ministère de la Santé du Togo représentant son ministre de tutelle. Le budget alloué à EAWA s’élève à 16.5 millions de dollars US et sera piloté par Family Health International 360 (FHI360), une organisation internationale de santé publique de développement et de recherche, avec près de 30 ans de d’expériences. Ce fut en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David GILMOUR et de plusieurs personnalités et chefs de service impliqués dans la lutte contre la pandémie du siècle. EAWA est un projet régional avec une durée de vie de 05 ans, allant de septembre 2017 à septembre 2022. Parrainé par l’USAID et ciblant 06 pays prioritaires à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Guinée, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Cameroun, ce projet a pour but principal d’accélérer les progrès enregistrés dans la région pour éradiquer le SIDA en Afrique de l’Ouest, à travers la prévention, les soins, le traitement et l’accélération de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, avec un accent sur les Populations Clés (PC). Il cible surtout les Professionnelles de sexes (PS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes. .

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". .

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". .

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". .

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo, sous le thème internationalement retenu: "Couverture santé au Togo, un défi pour tous"
Lomé, le 06 avril 2018. Agora Senghor. Célébration de la Journée internationale de la santé, édition 2018 au Togo. Elle est marquée par une conférence publique initiée par l’ONG «Volontaires Internationaux pour la Santé en Afrique (VISA), avec le soutien du ministère de la Santé togolais et l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), sous le thème internationalement retenu cette année : "Couverture santé au Togo, un défi pour tous". Par ces échanges, le directeur général de l’ONG VISA, Damien EKOUE-KOUVAHEY, entend attirer l’attention des autorités togolaises sur l’urgence d’aller au-delà des travailleurs du secteur public en termes de couverture santé, en pensant aux autres couches sociales du pays. Abondant dans le même sens, Docteur Romain OUEDRAOGO, conseiller à l’OMS, estime qu’il faut «faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire dont il a besoin sans se heurter à des difficultés financières». Au Togo, seuls 70% de la population ont accès aux soins de santé pour un taux de 8% du budget général consacré au domaine. Ont pris part à cette conférence des médecins, assureurs, acteurs des financiers, des corps de métiers et des syndicats..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo
Lancement de la contractualisation au CHU-SO par Faure Gnassingbé
Lomé, le 24 avril 2018. CHU-SO. Commémoration des 58 ans d`indépendance du Togo. Lancement de la contractualisation par Faure Gnassingbé. Ce projet, selon le ministre Moustafa Mijiyawa, permettra à terme au CHU-SO de "retrouver sa splendeur d`antan, de répondre aux attentes des Togolais et de remplir sa mission, en harmonie avec celle de tout le ministère, consistant à ajouter des années à la vie, et de la vie aux années"..

Voir la photo

Comment faire de la publicité sur aLome.com?



 Vidéos

 
  - 25/6/2018
Business matin santé du Vendredi 22 Juin 2018
 
  - 30/5/2018
Business matin santé du vendredi 25 Mai 2018

 
  - 28/4/2018
Business matin / Santé : Le diabète et ses complications chez l`adulte
 
  - 12/4/2018
Les principaux champs d`action du Groupe de travail 2018 sur la santé (B. BAWARA)
 
  - 19/3/2018
Détermination à toute épreuve des membres du SYNPHOT en mars 2018
 
  - 14/3/2018
Politiz avec Isabelle Robard
 
  - 12/3/2018
Le SYNPHOT exige la libération du Pr IHOU et de 2 étudiants de la FSS
 
  - 23/2/2018
Gestes & Santé - Adulte & Enfant - Ep12: Fièvre et trouble du transit intestinal
 
  - 16/2/2018
Conclave des neuro chirurgiens d`Afrique de l`Ouest et Centrale au Burkina

 Articles de presse


Le CHU Sylvanus Olympio paralysé par une grève d’une semaine
Autre presse - 14/8/2018
Précomptes sauvages au CHU Sylvanus Olympio/Les agents membres du SYNPHOT brandissent la menace d’une semaine pleine de débrayage
Autre presse - 14/8/2018
Astuces beauté / Une recette simple pour afficher toujours une bonne mine
Autre presse - 8/8/2018
Togo : l’appel au retour à la médecine traditionnelle
Autre presse - 31/7/2018
Les hépatites virales ont une solution africaine
Autre presse - 27/7/2018
Lutte contre le cancer : Consultation de Premières dames les 1er et 2 août à Ouaga
aLome.com - 26/7/2018
Conférence sur le VIH: repenser la lutte contre la drogue pour endiguer le Sida
RFI - 26/7/2018
Un nouveau traitement contre le paludisme récurrent
Autre presse - 24/7/2018
Tongmei Laboratoire, une société écran qui inonde les marchés togolais et de la sous-région de faux médicaments?
Autre presse - 19/7/2018
Le gouvernement organise 4 jours de vaccination sur l’étendue du territoire, en marge des journées de la santé de l’enfant
Autre presse - 19/7/2018
Rapport de la 2e édition du MABEST
Autre presse - 18/7/2018
Togo : le patient mort d’un vomissement de sang n’est pas porteur de fièvre Lassa
Autre presse - 17/7/2018
La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise
APA - 17/7/2018
Pas de cas de fièvre Lassa au Togo
Autre presse - 17/7/2018
Trouver tout de suite !
Autre presse - 16/7/2018
Les survivants d’Ebola risquent des troubles mentaux
Autre presse - 12/7/2018
31ème anniversaire de l’OOAS: l’institution sous régionale fait un don de 5 millions de Fcfa au CHU Kara en soutien à la contractualisation
Autre presse - 11/7/2018
Sida: des tests très prometteurs pour un potentiel vaccin
RFI - 9/7/2018
Le ministre de la Santé et de la Protection sociale tire la sonnette d’alarme face aux risques d’inondations au Togo
Autre presse - 3/7/2018
Santé : Le ministre Mijiyawa craint des cas de choléra en ces périodes de pluie abondante
AfreePress - 3/7/2018
Togo: les orthèses du futur en impression 3D
AFP - 24/6/2018
Togo/ Contractualisation des hôpitaux: Le CHU Kara entre dans la danse
Autre presse - 21/6/2018
Le CHR Dapaong désormais géré par une organisation internationale
Autre presse - 21/6/2018
Dossier Santé/Démarrage de la Campagne nationale de sensibilisation sur le tabac et les cardiopathies
Le Combat du Peuple - 20/6/2018
Journée internationale de don de sang/Conférence de presse au Togo
Autre presse - 15/6/2018
Les JPO de l’Institut National d’Hygiène encouragent les Togolais à connaître leur statut hémoglobinique
aLome.com - 15/6/2018
Togo/Lutte contre la drépanocytose: L’INH veut dépister 200 jeunes en deux jours
Autre presse - 14/6/2018
Togo/Un dépistage gratuit de la drépanocytose chez les jeunes pour célébrer le jubilé d’or de l’INH
Autre presse - 13/6/2018
Les infirmiers annoncent une guerre ouverte contre les ‘formés sur le tas’
Autre presse - 12/6/2018
Amélioration de la santé maternelle et néonatale au Togo : à un an de son échéance, le Projet SMN MUSKOKA tient ses promesses
Autre presse - 11/6/2018
Togo: le Centre National de Transfusion Sanguine associe les leaders religieux à sa campagne de collecte du sang
Autre presse - 11/6/2018
Santé : Rencontre d’échange entre les instrumentistes à Lomé
Autre presse - 11/6/2018
Social/Des artistes plasticiens soutiennent l’association «Noha» pour venir en aide aux enfants handicapés togolais
aLome.com - 10/6/2018
L’Association ANAVIE préoccupée par le sort des personnes âgées au Togo
Autre presse - 8/6/2018
Togo - Intoxication alimentaire: une cargaison de poisons saisie et détruite dans les Lacs
Autre presse - 6/6/2018
Cinq morts dans l’effondrement d’un immeuble au Grand marché de Lomé
Autre presse - 1/6/2018
Plus de 80% des fumeurs de tabac vivent dans des pays en développement (OMS)
Autre presse - 1/6/2018
Depuis Lomé, l’USAID lance un projet d’environ 10 milliards FCFA dans la riposte au VIH SIDA en Afrique de l’Ouest
Autre presse - 25/5/2018
Des objectifs 90-90-90 contre le VIH\SIDA
Autre presse - 25/5/2018
Togo : un rapport présente les avancées et les défis liés à la santé infanto-juvénile
Autre presse - 24/5/2018
Sida : appui américain
Autre presse - 23/5/2018
La couverture médicale, un «must have» pour tous les Togolais
Autre presse - 23/5/2018
Un bureau de liaison INAM à Afagnan
Autre presse - 23/5/2018
Togo / L’INAM se fait proche de ses abonnés du Bas-Mono
Autre presse - 21/5/2018
La couverture maladie joue un rôle important dans la lutte contre la pauvreté
Autre presse - 21/5/2018
Vers la mise en place d’un dispositif de protection sociale des artisans togolais
Autre presse - 18/5/2018
Togo : l’assurance maladie pour les artisans, bientôt une réalité
Autre presse - 17/5/2018
Bien utiliser les moustiquaires imprégnées
Autre presse - 11/5/2018
Pollution de l’air, un danger pour notre santé
Autre presse - 9/5/2018
Secteur de la santé : le Gouvernement salue les avancées et confirme des discussions pour le 11 mai
Autre presse - 9/5/2018
Santé: Chers patients, nous sommes de retour vers vous !
Le Télégramme du Togo - 8/5/2018
Journée de la sage-femme : Saturnin EPIE salue leur rôle dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale
AfreePress - 8/5/2018
Togo/L’Association AVeG au chevet des personnes autistes
Autre presse - 8/5/2018
La pollution de l’air tue près d’un million d’Africains chaque année, selon l’OMS
Autre presse - 8/5/2018
Togo - Combat contre le VIH/SIDA, les jeunes filles appelées à s’engager
Autre presse - 7/5/2018
Togo: L’ANAVIE sensibilise les personnes âgées de l’EEPT d’Avénou sur le diabète, l’hypertension et la santé mentale
Autre presse - 7/5/2018
Pollution : "7 millions de morts par an"
Autre presse - 2/5/2018
Grève dans les hôpitaux publics : Le laxisme du Gouvernement accouche des bébés mort-nés
L'Alternative - 30/4/2018
Paludisme : la résistance des moustiques aux insecticides et aux médicaments menace les acquis récents
Autre presse - 26/4/2018
Top départ pour les deuxièmes journées togolaises de la biologie médicale
Autre presse - 26/4/2018
Journée mondiale du paludisme: la maladie en recrudescence
RFI - 25/4/2018
2eme réunion préparatoire de la Conférence internationale sur l’accès aux médicaments en Afrique francophone
Autre presse - 24/4/2018
Santé : Interdiction de consommer la volaille élevée dans Aného et ses environs…
AfreePress - 23/4/2018
Alerte : La grippe aviaire de retour au Togo
Autre presse - 23/4/2018
«Spring» : bouter hors du Togo les moustiques et le paludisme
Autre presse - 23/4/2018
La grippe aviaire de nouveau signalée au Togo
APA - 22/4/2018
Vente en détail de cigarettes en Afrique malgré les interdictions: l’ANCE-Togo prône des mesures rigoureuses
Autre presse - 19/4/2018
Les progrès de la lutte contre le paludisme sont au "point mort" en Afrique (UA)
Xinhua - 19/4/2018
Le CHR d’Atakpamé va disposer d’une unité de soins critiques
Autre presse - 18/4/2018
Les boulangers exhortés à la production de qualité et à la pratique des règles hygiéniques
Autre presse - 18/4/2018
Dr Toussah-Ahossu, une «Femme libérée»
Autre presse - 17/4/2018
Le SYNPHOT promet une grève sèche pour réclamer la libération des enseignants arrêtés à Kara
Le Télégramme du Togo - 16/4/2018
Groupe de travail sur le secteur de la Santé/"Les choses avancent", Gilbert Tsolenyanu
Autre presse - 16/4/2018
Un enfant meurt du paludisme toutes les deux minutes dans le monde
Autre presse - 16/4/2018
Togo - Lutte contre ces maladies tropicales négligées
Autre presse - 13/4/2018
Santé : Début ce vendredi de l’édition 2018 de la campagne nationale de traitement de masse contre les maladies tropicales négligées
AfreePress - 13/4/2018
Togo : Un traitement de masse contre les vers intestinaux, les schistosomiases et l’onchocercose
Autre presse - 13/4/2018
Togo/ Le SYNPHOT maintient la pression
Autre presse - 10/4/2018
Le Synphot ignore l’appel de Gilbert Bawara et lance une grève de 4 jours
Autre presse - 10/4/2018
Togo - CHR de Dapaong : le personnel s’insurge contre l’agent comptable
Autre presse - 10/4/2018
Réponse du SYNPHOT et de la STT à Bawara : 4 jours de grève à partir de mardi
Autre presse - 9/4/2018
Pourquoi souscrire à une assurance maladie ? Dr Damien EKoué-Kouvahey explique
Autre presse - 9/4/2018
Crise du secteur de la Santé au Togo/Des solutions idoines d’ici fin avril
Autre presse - 6/4/2018
Togo/L’Association NOHA au chevet des enfants handicapés
Autre presse - 6/4/2018
Togo/ Un Groupe de travail mis en place pour des solutions au secteur de la santé
Autre presse - 5/4/2018
Crise dans le secteur de la santé: Des solutions au plus tard fin Avril
Autre presse - 5/4/2018
Le Togo fait du progrès dans la lutte contre le paludisme (Enquête)
Xinhua - 5/4/2018
Togo : le SYNPHOT est arrivé à sortir le Gouvernement de son silence
Autre presse - 4/4/2018
Santé/Les praticiens hospitaliers rejettent les propositions de Mijiyawa et annoncent une nouvelle grève avec service minimum
Autre presse - 4/4/2018
Togo - Les actions du gouvernement dans sa lutte contre le paludisme portent leurs fruits
Autre presse - 3/4/2018
Togo/Devant le ministère de la Santé, on scande : Mijiyawa démission!
Autre presse - 3/4/2018
Offre de recrutement de la CEDEAO: Directeur du Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des Maladies de la CEDEAO
Autre presse - 3/4/2018
Togo : une enquête de l’INSEED révèle les succès enregistrés dans la lutte contre le paludisme
Autre presse - 2/4/2018
Togo-Santé: Activités, plans d’actions, fonctionnement, la POSCVI passée au crible les 30 et 31 mars
Autre presse - 30/3/2018
Restitution des résultats de l’Enquête 2017 sur les indicateurs du paludisme au Togo
Autre presse - 30/3/2018
Togo-Santé: Lomé, capitale de la plateforme régionale de coordination des RCPFAS
Autre presse - 28/3/2018
Togo/ Sous une gouvernance d’insouciance
Autre presse - 28/3/2018
Togo: L’opération «Mon sang pour le Togo» du «Mouvement Nubueke» se tient le 31 mars
Autre presse - 28/3/2018
Serment d’Hippocrate
Autre presse - 27/3/2018
Togo/Pr Atchi Walla : «C’est quand même inquiétant de voir que des femmes enceintes se retrouvent dans les rues»
Autre presse - 27/3/2018
OMS : la tuberculose reste la principale cause infectieuse de mortalité dans le monde
Xinhua - 24/3/2018
Togo/ Crise dans le secteur de la Santé: Mijiyawa toujours accroché à sa "contractualisation"
Autre presse - 23/3/2018
Gouvernement et personnel hospitalier en consultation
Autre presse - 22/3/2018
Attention : Le cancer du sein touche aussi les hommes
Autre presse - 21/3/2018
L’ONG ALAFIA en guerre contre le cancer du sein
AfreePress - 21/3/2018
Afrique subsaharienne : la consommation de cigarettes a progressé de 52% entre 1980 et 2016
Jeune Afrique - 21/3/2018
AG du SYNPHOT/Service minimum les 3 premiers jours de la semaine prochaine, la base réclame la démission de Mijiyawa
Autre presse - 16/3/2018
Togo/ François Kampatib est contre la construction "d’un autre hôpital de référence"
Autre presse - 15/3/2018
Togo/ Grève du SYNPHOT : Cris de détresse des patients
Autre presse - 14/3/2018
«Ping Pong Global Limited» lance la construction d’un hôpital de référence au Togo
AfreePress - 14/3/2018
Faux médicaments : une filière qui enrichit plus que la drogue
Autre presse - 14/3/2018
Faux médicaments en Afrique: la lutte s’organise mais la tâche reste immense
RFI - 13/3/2018
Togo : urgences et morgues fermées à partir de ce mardi
Autre presse - 12/3/2018
Le programme boites et trousses à pharmacie, pour sauver des vies humaines
Autre presse - 8/3/2018
Des prothèses pour la Vénus de Milo: Handicap International alerte sur "les corps brisés"
AFP - 6/3/2018
Journée de la Femme : Dépistage du cancer du sein et bilan de santé à moindre coût grâce à la Fondation Dr Robert Fiadjoé
Autre presse - 5/3/2018
Rupture de stock d’antirétroviraux au Togo/Des malades du Sida se meurent !
Autre presse - 1/3/2018
Santé /Tech : «Inam Infos» vient révolutionner le domaine de la santé
Autre presse - 1/3/2018
La fièvre de Lassa fait 72 morts au Nigeria
Autre presse - 1/3/2018
Des scientifiques estiment que la consommation excessive de fruits nuit à la dentition
Autre presse - 28/2/2018
Togo-Santé: L’Ong ADESCO définit ses priorités pour les cinq prochaines années
Autre presse - 27/2/2018
Faut-il prendre des suppléments de vitamines et de minéraux pour être en bonne santé?
RFI - 27/2/2018
Célébration de la Journée mondiale de lutte contre le cancer au CHR d’Atakpamé (Communiqué de presse)
Autre presse - 23/2/2018
3 jours de dépistage gratuit et de sensibilisation contre le diabète et l’hypertension
Autre presse - 22/2/2018
La VED s’engage dans la lutte contre les grossesses en milieu scolaire
AfreePress - 21/2/2018
Assurance maladie: INAM dément tout dysfonctionnement dans les Savanes
Autre presse - 21/2/2018
Le Programme National de Lutte contre le Paludisme planche sur sa stratégie 2017-2022
Autre presse - 16/2/2018
Santé/Lutte contre le paludisme: le Togo valide son rapport de la revue de performance du plan stratégique et du plan de suivi-évaluation 2017-2022
Xinhua - 15/2/2018
Togo : les enfants invités à se faire vacciner contre la rougeole et la rubéole
Autre presse - 12/2/2018
Togo/Avantages de la campagne intégrée de vaccination du 12 au 18 février
Autre presse - 12/2/2018
Se mobiliser pour la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole
Autre presse - 12/2/2018
Couverture sanitaire universelle: A la recherche de financement pour son extension au secteur informel
Autre presse - 9/2/2018
La grève est peu suivie dans le secteur hospitalier
Autre presse - 9/2/2018
Togo : le gouvernement souhaite étendre la couverture santé au secteur informel
Autre presse - 8/2/2018
Fièvre de Lassa: vigilance accrue en Afrique de l’Ouest
RFI - 8/2/2018
La fièvre de Lassa a fait 31 morts au Nigeria
Autre presse - 7/2/2018
Faut-il craindre une épidémie de la fièvre de Lassa en Afrique de l’Ouest ?
Jeune Afrique - 6/2/2018
Togo: Des journalistes formés sur l’approche «Réadaptation à base communautaire»
Autre presse - 6/2/2018
Togo-SYNPHOT: Nouvelle grève des agents de santé les 7 et 8 février
Autre presse - 6/2/2018
Togo/Lutte contre la rougeole et la rubéole, une campagne nationale de vaccination attendue du 12 au 18 février 2018
Autre presse - 2/2/2018
Le Fonds mondial engagé au côté du Togo pour lutter contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme
Autre presse - 1/2/2018
Togo/Message de Gilbert Tsolenyanu aux autorités togolaises : "Les grèves résultent de la mauvaise foi du gouvernement"
Autre presse - 1/2/2018
Togo : appel à une grève de 48h dans le système sanitaire (syndicat)
APA - 30/1/2018
Tous égaux en cas de pépin
Autre presse - 29/1/2018
Grève du SYNPHOT : le Togo va-t-il au-devant de sérieux problèmes?
Autre presse - 26/1/2018
Togo/Le personnel soignant en grève mercredi et jeudi prochains
Autre presse - 26/1/2018
Le ministère de la Santé repart à l’offensive
Autre presse - 26/1/2018
Togo/ Le personnel soignant encore en colère ce matin
Autre presse - 24/1/2018
Togo/SYNPHOT : Le personnel soignant des structures sanitaires publiques en sit-in ce matin
Autre presse - 24/1/2018
Une enquête de l’INAM pour une meilleure prestation
Autre presse - 24/1/2018
Virus Lassa : Pas de panique mais vigilance !
Autre presse - 24/1/2018
Togo/Santé : Vers des jours sombres pour les patients
Autre presse - 22/1/2018
La rougeole est encore très présente au Togo
Autre presse - 17/1/2018
Les faux médicaments, un trafic rentable et meurtrier en Afrique (ENQUETE)
AFP - 16/1/2018
Reprise de tous les lots de lait infantile
Autre presse - 15/1/2018
Pr Walla : «C’est hypocrite de penser que les problèmes de santé se résument à la contractualisation»
Autre presse - 10/1/2018
Le succès du Tramadol en Afrique de l’Ouest, un dangereux antidouleur
RFI - 10/1/2018
Les dialysés en appellent au ministère de la Santé
Autre presse - 10/1/2018
Togo/Explication du ministère de tutelle face aux courroux des agents de santé
Autre presse - 8/1/2018